POURQUOI CONSULTER VOTRE OSTEOPATHE ?


L’ostéopathie s’adresse à tous les types de personnes, depuis le plus jeune âge. Plus nous agissons tôt, moins vous aurez de contraintes par la suite : nourrissons, enfants, adolescents, adultes, séniors mais aussi femmes enceintes, sportifs et personnes handicapées.


L’objectif est de redonner de la mobilité et d’aider le corps du patient à se rééquilibrer de lui-même pour retrouver une fonction normale et un bon état de santé.

L’ostéopathe peut être consulté de manière curative, c’est-à-dire lors d’apparition de symptômes mais nous vous recommandons surtout de consulter en prévention, avant l’apparition de douleurs, pour un bilan ostéopathique une à deux fois par an.
Bien souvent et par manque d’information, le patient attend une douleur pour consulter son ostéopathe.
Or, l’apparition d’un trouble se met en place de façon progressive et la douleur pourrait être évitée si elle était prise en charge rapidement. Grâce à sa capacité d’auto-guérison le corps va en permanence lutter contre des contraintes pouvant perturber la bonne cinétique du corps et tenter de la compenser. Jusqu’au moment où ces compensations ne peuvent plus se faire et ainsi apparaissent les symptômes : « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ». En ayant recours à nos soins de façon préventive, vous permettez à votre corps de maintenir sa santé.


Au cours de son développement le nourrisson peut subir un certain nombre de contraintes en fonction de sa position in utéro, de la morphologie et contraintes du corps de sa maman, du déroulement de la grossesse, de l'état de santé physique et émotionnel de celle-ci.
De plus, l'accouchement peut être un véritable traumatisme pour le nouveau-né.
En effet, l'intensité des contractions, la durée de l'accouchement (long et difficile ou au contraire trop rapide), les césariennes programmées ou d’urgence, mais encore l'utilisation de matériels obstétricaux comme les ventouses, spatules ou forceps peuvent modifier son équilibre.

Les structures crâniennes, rachidiennes, pelviennes et thoraciques du nourrisson ont une grande malléabilité. Seulement, parfois nous observons des déformations crâniennes ou positionnelles (rachis en virgule, inclinaison et/ou rotation de tête préférentielle) qui peuvent être dues aux importantes contraintes de la grossesse in-utéro et/ou de l’accouchement voire en post-partum liés à un manque de motricité libre (notamment la position sur le dos prolongée). Ces perturbations peuvent être responsables de troubles fonctionnels immédiats ou tardifs au cours de son développement. Ces désagréments peuvent être évités, grâce à des techniques très douces qui permettront au corps de votre bébé de mieux s’adapter à son nouvel environnement.
La consultation en ostéopathie pédiatrique se déroule toujours en interrelation entre nous, votre nourrisson et vous parents, dans le but de créer un milieu serein pour chacun.

Un bilan ostéopathique est conseillé dès les premières semaines de vie du nouveau-né, afin de prévenir ou soulager le bébé d'un trouble précis.
Pensez à apporter le carnet de santé de votre enfant.

L’ostéopathie ne dispense pas d’un suivi chez son pédiatre ou son médecin généraliste. Notre profession joue un rôle complémentaire, essentiel pour traiter et soulager les douleurs du tout petit.

Pourquoi consulter ?

  • Naissance difficile : forceps, ventouses, cordon ombilical autour du cou ou de l’épaule, travail long ou trop rapide
  • Mauvaise position in-utéro : siège et autres…
  • Plagiocéphalie : asymétrie crânienne, crâne aplati
  • Troubles digestifs : coliques, constipations ou diarrhées, reflux gastro-oesophagien (RGO), ballonnements, gaz
  • Troubles ORL : succion difficile, otites, rhinites fréquentes, œil qui coule, conjonctivites
  • Allaitement difficile et douloureux
  • Troubles respiratoires : asthmes, allergies, bronchites ou bronchiolites chroniques
  • Prématurés
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de mobilité : difficulté à tourner la tête, rester assis, sur le dos ou ventre, retournement, quatre pattes, apprentissage marche difficulté, un bras ou une jambe moins mobile.
  • Troubles positionnels : bébé en virgule, rotation et ou inclinaison de tête préférentielle que d’un côté
  • Tonicité excessive : votre nouveau-né se raidit, se cambre souvent
  • Torticoli congénital : l’enfant ne tourne la tête que d’un côté, le crâne aplati d’un côté, manque de cheveux derrière la tête de façon asymétrique
  • Pieds bots : mauvaise position congénitale du pied, pied et cheville manquent de souplesse.
  • Hyper-nervosité
  • Pleurs fréquents, inexpliqués
  • Chutes, traumatismes

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.


Votre enfant va être en perpétuel apprentissage : se tenir debout, marcher, explorer son environnement, des débuts d’activités sportives. Toutes ces étapes peuvent occasionner certaines chutes ou traumatismes mêmes anodins.
La scolarité peut révéler des troubles de la concentration, des troubles d’apprentissage ou une hyperactivité.
Le développement mandibulaire, la dentition, une malocclusion pendant cette période peuvent engendrer des troubles posturaux.
Pour toutes ces raisons et surtout pour le suivi de la croissance, de leur développement psychomoteur, posturale, l’ostéopathie à toute son importance dans l’accompagnement de ces étapes.


Pourquoi consulter ?

  • Bilan annuel préventif
  • Pratique d’une activité sportive
  • Multiples sports intensifs
  • Après un traumatisme : chute importante, entorse, déchirure, tendinite, après consolidation de fracture
  • Traitement orthodontique (appareillage dentaire)
  • Enfant qui suce son pouce au-delà de 3 ans
  • Scoliose ou attitude scoliotique
  • Mauvaise posture
  • Trouble de la marche : asymétrie des membres inférieurs, bassin lors du déroulement du pas, chutes fréquentes
  • Trouble de coordination
  • Trouble du comportement (hyperactivité, nervosité)
  • Difficulté à la concentration
  • Trouble du sommeil
  • Douleurs diverses : membres inférieures, cervicales, dorsales, lombaires
  • Troubles ORL : otites, sinusites chroniques, conjonctivites, larmoiement
  • Troubles respiratoires : asthme, allergie, bronchites chroniques
  • Troubles digestifs : douleurs abdominales, constipations, diarrhées, ballonnements, gastrites, troubles de l’appétit

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.


Chez l’adulte, de nombreux évènements viennent perturber l’homéostasie du corps (l’équilibre).

En effet, les micro-traumatismes répétés, une mauvaise position de travail, une pratique sportive intensive, une sédentarité, des chutes, des accidents, un stress chronique, une mauvaise hygiène de vie sont d’autant de facteurs qui peuvent se cumuler et finir progressivement à être responsables de diverses douleurs.

Ces symptômes peuvent être également soulagés dans l’eau chaude par la pratique de l’ostéopathie aquatique.

Nous avons un grand champ d’actions …


Pourquoi consulter ?

  • Bilan annuel préventif
  • Pratique d’activité sportive : avant la reprise, en fin de saison voire mi-saison
  • Anticipation et soins des douleurs
  • Lombalgie, cervicalgie, dorsalgie, costalgie
  • Lumbago, torticoli
  • Sciatalgie (douleur de type sciatique), cruralgie,
  • Scoliose ou attitude scoliotique
  • Mauvaise posture
  • Douleurs articulaires : genou, épaule, cheville, hanche etc.
  • Accompagnement des pathologies pour diminuer la fréquence et l’intensité des douleurs : arthrose, arthrite, cancer, fibromyalgie …
  • Chutes, traumatismes (entorses, tendinite, déchirure, après consolidation de fracture), accident de la voie publique
  • Tensions musculaires
  • Douleur de la mâchoire, problèmes d’occlusion
  • Bruxisme
  • Stress, anxiété, troubles de la concentration, nervosité, irritabilité
  • Troubles digestifs : constipation, diarrhée, ballonnement, gastrite…
  • Troubles ORL et respiratoires à répétition : asthme, allergie, sinusites, otites, bronchites
  • Troubles génito-urinaires : règles douloureuses, incontinences… Infertilité, désir de grossesse
  • Trouble du sommeil
  • Maux de tête : céphalées, migraines, vertiges, acouphènes
  • Après une intervention chirurgicale

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.


Avec le temps, les capacités du corps diminuent avec l’âge. Les ligaments, les tendons et les articulations perdent de leur souplesse et de mobilité. De fait, l’adaptation du corps aux différentes contraintes environnementales devient plus difficile.

L’ostéopathie aide les séniors à garde une bonne mobilité, souplesse, vitalité par des techniques douces et adaptées à chaque individu ainsi que de préserver leur autonomie dans leurs gestes du quotidien.

Nous nous ne substituons pas à la médecine dans le traitement des pathologies, mais de façon complémentaire, nous apportons un soulagement des douleurs et une amélioration de la qualité de vie.


Pourquoi consulter ?

  • Douleurs articulaires : genou, hanche, épaule
  • Douleurs vertébrales : cervicales, dorsales, lombaires
  • Accompagner des pathologies pour diminuer la fréquence et l’intensité des douleurs : arthrose, arthrite, cancer, fibromyalgie …
  • Névralgies, tendinites
  • Sciatalgies, cruralgies
  • Tensions musculaires
  • Manque d’équilibre à la marche
  • Amélioration de votre quotidien et de votre autonomie
  • Chutes, traumatismes
  • Acouphènes, vertiges
  • Maux de tête : céphalées, migraines
  • Troubles du sommeil
  • Troubles digestifs : constipation, diarrhée, ballonnement, gastrite…
  • Après une intervention chirurgicale
  • Stress, anxiété, troubles de la concentration, nervosité, irritabilité
  • Troubles ORL et respiratoires à répétition : asthme, allergie, sinusites, otites, bronchites
  • Troubles génito-urinaires : incontinences

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.



L’ostéopathie accompagne les personnes âgées à améliorer leur qualité de vie mais ne dispense aucunement au suivi par votre médecin.

Tout au long de la grossesse, votre corps va être soumis à d’importantes modifications. La prise de poids, l’augmentation de courbure lombaire, l’ouverture du bassin, des côtes, le refoulement des organes par l’expansion de l’utérus vont modifier le centre de gravité, les appuis et la posture de la future maman. Ces modifications peuvent faire apparaître diverses douleurs ou aggraver certains troubles déjà existants. Grâce à des techniques douces et adaptées, l’ostéopathie aidera le corps de la femme enceinte à s’adapter au mieux face au développement du fœtus, pour une grossesse paisible et sans contraintes. Vous pouvez consulter dès le 3ème mois de grossesse et jusqu’au terme.
 

PREPARATION A L’ACCOUCHEMENT

Il est surtout recommandé de consulter en fin de grossesse afin de réaliser une séance pour la préparation à l’accouchement. Nous orientons notre traitement sur la mobilité du bassin, du coccyx, des lombaires, la souplesse du périnée, des ligaments et des muscles tel que le diaphragme et autres dans le but de faciliter le passage de votre nouveau-né. Cette séance peut se réaliser sur table mais elle est plus efficace et agréable par rapport au poids du ventre au milieu aquatique. Pensez à consulter en ostéopathie aquatique.

CONSULTATION APRÈS VOTRE ACCOUCHEMENT

Enfin, nous conseillons une consultation en post-partum, dans les semaines qui suivent la naissance. Ce traitement favorise la récupération de votre corps aux différents désagréments liées à l’accouchement, facilite le confort dans l’allaitement, restaure les modifications posturales et optimise la rééducation périnéale grâce aux corrections de la région pelvienne.

Pourquoi consulter ?

  • Suivi de grossesse
  • Préparation à l’accouchement
  • Post-partum
  • Douleurs bassin, coccyx, sacrum, périnée
  • Douleurs lombaires, dorsales, cervicales
  • Douleurs costales
  • Douleurs de type sciatique
  • Douleurs au niveau du pubis et des adducteurs
  • Canal carpien
  • Troubles digestifs : nausée, gastrite, reflux, constipation…
  • Œdèmes et sensation de jambes lourdes
  • Chutes, traumatismes

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.



L’ostéopathie ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel. Elle est en lien avec les autres professionnels de santé : gynécologue, sage-femme afin de soulager les douleurs fonctionnelles liées à la grossesse.

Vous êtes sportif de haut niveau, régulier ou occasionnel votre corps est sollicité de façon importante.

La prise en charge ostéopathique du sportif peut se faire à tout moment de l’année.

Aussi bien en prévention de la reprise après une trêve, qu’en entretien durant la saison. Le côté préventif est d’autant plus important chez le sportif qu’un déséquilibre léger aura bien plus d’impact chez ce dernier que chez un sédentaire. Vous ressentez bien plus le manque d’équilibrage de votre voiture quand vous roulez à 110 km/h qu’a 10 et les pneus s’useront plus vite que vous rouliez 1000km par semaine que 50. Il en est donc de même pour le sportif. L’intensité et la fréquence de l’entrainement vont vous faire ressortir des déséquilibres préexistants et potentiellement engendrer des douleurs. Les traitements ostéopathiques ont donc pour but de prévenir et guérir les blessures fonctionnelles mais également d’améliorer les performances et faciliter votre récupération. L’ostéopathie vous accompagne dans votre préparation physique et vos objectifs.

Pourquoi consulter ?

    <
  • Douleurs diverses
  • Amélioration vos performances
  • Préparation à une épreuve
  • Récupération après une épreuve ou une blessure
  • Tendinites, entorses, après consolidation d’une fracture, luxations
  • Tensions musculaires : contractures, courbatures, élongations, déchirures
  • Pubalgies
  • Chutes, traumatismes
  • Sciatalgie, cruralgie
  • Après une intervention chirurgicale
  • Sensations de perte de mobilité ou d’équilibre
  • Œdèmes, contusions

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.


L’ostéopathie par son approche holistique, d’adaptation et de spécificité s’adresse également par des techniques douces au handicap en général, sans se limiter à une situation particulier.

Ils peuvent souffrir comme tout un chacun de douleurs. Mais leurs symptômes sont souvent accentués par plusieurs paramètres en lien avec le handicap : des troubles physiques liées à une pathologie (scoliose, membres spastiques, TOC…), aux appareillages (fauteuils roulants, orthèses…), à l’immobilité ; des troubles viscéraux (constipation, ballonnement, gastrite…) etc.

L’un des concepts ostéopathique est « La structure gouverne la fonction, et la fonction influence la structure ». Ainsi, en améliorant le mécanisme articulaire, musculaire, fascial, fluidique et viscéral nous apportons un effet bénéfique sur l’ensemble des altérations de fonctionnement de leur corps. Par la suite, l’amélioration de ces différentes fonctions peut progressivement restaurer l’ensemble du corps.

L’ostéopathie travaille en complémentarité de la prise en charge médicale et rééducative. Elle contribue au soulagement des symptômes, à l’amélioration des fonctions du corps, au confort et au bien-être physique et psychologique de l’individu mais ne prétend pas soigner le handicap.

Pensez à l’ostéopathie aquatique, cette thérapie novatrice est adaptée aux personnes handicapées. En effet, la chaleur de l’eau, la sensation d’apesanteur, la liberté de mouvement en 3 dimensions, la douceur des mouvements et l’apport sécurisant apportent au patient un confort tout au long du traitement ostéopathique.


Pourquoi consulter ?

  • Douleurs liées aux attitudes et habitudes corporelles
  • Douleurs articulaires, musculaires, tendineuses chroniques
  • Scoliose ou attitude scoliotique
  • Troubles digestifs
  • Troubles du sommeil
  • Après une intervention chirurgicale
  • Handicap en fauteuil roulant
  • Névralgie
  • Troubles circulatoires
  • Céphalée, migraine
  • Sciatalgie, cruralgie
  • Douleur de coccyx
  • Troubles respiratoires

La liste vous est donnée à titre d’exemples, et est non exhaustive.